Pénurie de médecins généralistes, quelles perspectives à Moissy ?

Comme ailleurs en France, la conjugaison de certains facteurs raréfie le nombre de médecins « de ville ». Tout le monde sait maintenant que la population médicale vieillit et que les déparstétoscopets à la retraite ne sont pas compensés en nombre suffisant.

Par ailleurs, nous attendons une réponse immédiate à nos sollicitations de soins médicaux. Et puis le numerus clausus imposé aux universités de médecines et la volonté des jeunes médecins de travailler à un rythme compatible avec la vie de famille ont fait le reste…

Cela fait déjà deux ans que je travaille sur ce sujet, pour le moment discrètement, avec l’équipe municipale.

Notre commune est rattrapée par un début de pénurie de médecins généralistes : Moissy compte actuellement 12 médecins généralistes soit 1 médecin pour 1460 habitants. En Seine-et-Marne, la moyenne est de 1 médecin pour 1350 habitants. Pour une commune comme la nôtre, il faudrait donc 13 médecins généralistes pour améliorer la réponse à la demande.
Ce n’est pas simple, car ce ne sont pas les municipalités qui ont le pouvoir de faire venir de nouveaux médecins dans leurs villes.
Cependant, on peut favoriser ces installations et c’est sur cet aspect là que je m’efforce de trouver des solutions.
Le 28 septembre prochain, à mon invitation, aura lieu une réunion à laquelle j’ai convié tous les généralistes de Moissy. Ce ne sera pas la première fois, mais j’ai bon espoir que cette fois-ci les choses vont avancer.

Cependant, j’insiste, la volonté des médecins est déterminante pour faire évoluer favorablement la situation ;  quant à moi, je suis déterminée à les accompagner pour trouver les bonnes pistes qui favoriseront de nouvelles installations, c’est essentiel pour les habitants… et heureusement ce ne sont pas les idées qui manquent !
Nous reviendrons sur ce sujet bien sûr et je vous souhaite une bonne semaine.

 

Publicités

Devoirs de rentrée…et revue de projets

C’est traditionnel, la rentrée scolaire va de pair avec la mise à jour des dossiers municipaux.

IMG_1589-1
L’amnésie estivale se dissipe rapidement quand il s’agit de vérifier que les locaux des écoles sont prêts à accueillir les élèves et leurs professeurs, que les effectifs par classe ne sont pas trop chargés et que tous les postes sont pourvus. C’est le cas encore cette année à Moissy et notre vigilance est récompensée.

Mais les autres sujets n’attendent pas : la sécurité et la lutte contre les incivilités d’abord. J’ai fait le point avec le commissaire ce mercredi en compagnie des services concernés et, dans ce domaine, malheureusement la situation est moins souriante. Pourtant les polices sont actives et travaillent main dans la main, mais trafic de stupéfiants et cambriolages restent des plaies trop prégnantes à mon goût. Nous avons donc arrêté de concert de nouvelles actions pour lutter contre ces fléaux urbains qui touchent toutes les villes : bravo à nos forces de police qui ne renoncent jamais à lutter contre toutes les formes de délinquances, mais j’aimerais bien que les juges soient dans certains cas plus sévères !

Autre gros dossier : le renouvellement urbain du centre ville . J’ai bon espoir que nous recevrons bientôt la réponse de nos partenaires pour enfin passer à l’action. La qualité de notre dossier est saluée par tous , et notamment la partie consacrée à la concertation avec les habitants. Mais il faut encore informer, rassurer et convaincre. L’enjeu se chiffre quand même à plusieurs millions d’euros ( sans augmentation des impôts locaux !…) et il s’agit de ne pas se tromper. Néanmoins, nous ne resterons pas inertes face à certaines situations et nous n’attendrons pas les derniers arbitrages pour intervenir quand la tranquillité et la sécurité publique l’exigent.

Je terminerai ce billet de rentrée en évoquant un dossier qui devrait faire plaisir au plus grand nombre : la création d’un marché de Noël en fin d’année en cœur de ville… mais je vous laisse découvrir prochainement ce joli petit projet dans la presse municipale !
Nous voilà donc déjà à Noël, comme le temps passe vite…

Pause estivale…

Franchement, je suis contente de prendre un peu de recul grâce à la pause estivale !
Besoin de repos d’abord, comme tout le monde, et puis il est nécessaire de « digérer » tout ce tourbillon d’activités municipales en tout genre.

On ne dira jamais assez combien le mandat municipal est varié : entre la célébration des mariages, des baptêmes, des noces d’or… l’ organisation des diverses cérémonies et autres commémorations… il y a tout le reste, c’est-à-dire les  » dossiers  » !
Avoir un œil en permanence sur le budget de la commune, surveiller le développement économique, préparer le dossier pour le renouvellement du centre ville et du quartier de Lugny, peaufiner les réflexions sur le futur groupe scolaire du quartier de Chanteloup, sans oublier la crèche qui sera construite à proximité… voilà quelques-uns de ces « dossiers » les plus visibles mais il y en a bien d’autres.
C’est très exigeant et cela requiert des compétences certaines, mais quelle satisfaction d’apporter ainsi sa contribution au développement de notre commune et pour le bien-être de ses habitants.
Et en ces temps de grand remue-ménage politique au niveau national, le pragmatisme municipal permet de tracer la route sans états d’âme !board-414005_1920 copie

Par conséquent c’est avec plaisir que je vous souhaite de bonnes vacances, de bons moments de repos, du beau temp …. mais ce sera également avec un grand bonheur que je retrouverai l’activité municipale et les moisséennes et les moisséens à la rentrée !

De bonnes nouvelles… et peut-être d’autres encore !

Quand on gère une ville, on ne boude pas son plaisir lorsque l’on reçoit de bonnes nouvelles… Il s’agit, ces derniers jours de l’annonce du versement de subventions qui vont nous permettre d’améliorer la qualité de vie des Moisséens et Moisséennes.

subventionsLe Conseil départemental tout d’abord : nous venons de signer avec lui le contrat qui stipule qu’il versera près de 900 000 € à la commune pour contribuer notamment à la réalisation de la crèche de 60 berceaux que nous avons prévue de construire dans le nouveau quartier de Chanteloup. Avec la subvention de la Caisse d’allocations familiales qui pourrait s’élever à environ 600 000 €, c’est la moitié du financement de cet équipement majeur pour nos familles qui est assuré, à charge pour la commune de verser le complément.
Le Conseil régional ensuite : j’ai sous les yeux un courrier de sa présidente qui m’annonce une contribution de 900 000 € de sa collectivité pour participer au financement des opérations de renouvellement urbain que nous réaliserons bientôt.
Je me réjouis qu’au-delà des orientations politiques parfois divergentes des uns et des autres, il existe une continuité des efforts des collectivités partenaires pour soutenir le bon fonctionnement des communes. Par les temps qui courent on serait tenté en effet de n’identifier qu’une atmosphère d’énorme pugilat qui présiderait aux décisions des uns et des autres : il n’en est rien, et c’est tant mieux pour les citoyens et les municipalités qui « rament  » pour le bien commun…
Un mot aussi pour souligner la continuité du soutien de l’intercommunalité : Grand Paris Sud assume les engagements antérieurs de Sénart en matière de soutien aux diverses associations relevant de ses compétences, voire même amplifie ce soutien, et c’est avec confiance que j’attends de connaître son engagement – et celui de l’Etat – pour participer au financement des chantiers liés à l’amélioration de notre Centre Ville.
Donc, tout ne va pas si mal, il faut savoir aussi le reconnaître et… avoir l’énergie et les bons arguments pour aller chercher ces  » sous  » car on n’a rien sans rien…

Rénovation du Centre Ville, acte 1

Ce lundi soir, une réunion importante avait lieu à La Rotonde à propos du renouvellement urbain du Centre Ville et du quartier de Lugny.

Dossier majeur du mandat , pour lequel la municipalité a pris des engagements forts, le moment est en effet venu de communiquer sur les propositions issues de la concertation avec les habitants et du travail des urbanistes qui ont œuvré à nos côtés depuis plus d’un an.
150 personnes étaient présentes, ainsi que les intervenants représentant tous les partenaires : l’Etat, l’agglomération Grand Paris Sud, les bailleurs et la ville bien entendu.URB_MOI_PRU_réunion publique.indd
J’ai eu le sentiment que le public, très attentif, prenait connaissance avec beaucoup d’intérêt des différentes réflexions / propositions. En même temps, il m’a semblé que les habitants prenaient conscience de la quantité et de la qualité du travail accompli. Un échange constructif a suivi la présentation et l’agenda des prochaines étapes a été présenté.
Je vous invite à regarder le petit film qui a été produit pour l’occasion et qui figure sur le site internet de la Ville : vous saisirez l’essentiel du projet ( je devrais dire : des projets ?) et si cela retient votre intérêt je vous propose de venir à notre rencontre dans la Maison des projets située en Centre Ville.
Pour ma part, je suis heureuse de la dynamique enclenchée, parfaitement motivée pour l’amplifier, et fière de constater que 500 moisséennes et moisséens ont participé à la concertation. Impressionnant et encourageant !

Bonne fin de semaine, en vous rappelant que la Rotonde est climatisée et que les séances de cinéma y sont très agréables….

Dimanche prochain, je voterai Olivier FAURE !

18813407_1495544873799482_4379040663655400254_nQuelques réflexions après ce premier tour des élections législatives :
– Emmanuel Macron est assuré d’avoir une puissante majorité à l’Assemblée nationale,
– l’abstention est trop forte, et particulièrement à Moissy : avec seulement 40,76 % de votants, les moisséennes et les moisséens doivent se ressaisir et aller voter dimanche pour un député expérimenté et proche d’eux.
Exigeant avec lui, il sera exigeant à l’Assemblée nationale pour défendre aussi le territoire de sa circonscription, et il y a beaucoup à faire !…
Nous avons donc besoin d’un député immédiatement « opérationnel » et aux convictions solides. Nous avons besoin d’Olivier FAURE.

Ensemble, mobilisons-nous pour le faire gagner dimanche prochain !

Line Magne

De l’importance des élections législatives …

Il semble que la participation électorale est moins forte aux élections législatives qu’à l’élection présidentielle, c’est un constat national.
Et pourtant il est cohérent de désigner dans la foulée de la présidentielle les députés qui, avec les sénateurs formeront le Parlement dont auront besoin le gouvernement et le président de la République pour conduire les affaires de notre pays… Alors, un effort, citoyens et citoyennes, allez voter, il y va de la conduite de la politique nationale de la France pour les cinq ans à venir !
18813407_1495544873799482_4379040663655400254_nPour notre circonscription, je souhaite la réélection d’Olivier FAURE : c’est une personnalité estimée de tous , même de ceux qui ne sont pas de son bord politique.
Assidu au travail, investi dans les villes dont il est le député, il se consacre exclusivement à son mandat, il faut le souligner.
Ce ne sera pas un frondeur et il respectera la majorité présidentielle réunie autour d’Emmanuel Macron, tout en exerçant son esprit critique.

Par ailleurs je considère qu’il nous faut un député expérimenté pour défendre les intérêts de notre territoire : je redoute en effet les conséquences indirectes de l’accueil possible des Jeux olympiques et/ ou de l’Exposition universelle de 2025 en Ile de France. Il y aurait fort à parier que la mobilisation des crédits de l’Etat et de la Région pour ces occasions se fassent au détriment de notre territoire dit  » périurbain « . Il faudra donc toute la force d’un député solide et entendu au plus haut niveau pour que nous ne soyons pas les oubliés de ces événements pourtant souhaitables pour la France.
Voilà pourquoi j’appelle à voter pour Olivier dimanche prochain : je suis persuadée qu’il  » tiendra la route « , comme on dit, et le choisir, c’est aussi faire confiance à un homme modéré, dénué de tout sectarisme et attentif aux autres.