Des origines seine-et-marnaises…

ma soeur et moiJe suis née à Tours en 1953, d’une mère ardennaise et d’un père originaire du Sud-Ouest.

Je suis mariée, j’ai deux filles et trois petites filles. Ma famille a dû s’installer pour des raisons professionnelles, au début des années 1960, à Melun, dans le quartier populaire de Montaigu.

J’y ai beaucoup de bons souvenirs. J’ai aimé la vie dans ce quartier où tout le monde se connaissait. La vie y était agréable et insouciante.

C’est là que j’ai fréquenté l’école élémentaire, avant d’effectuer mes études secondaires au lycée Jacques-Amyot, vers la fin des années 60.

 

Les années 70

Après le lycée, j’ai obtenu une licence d’histoire et géographie à Paris Sorbonne complétée par un DEUG de droit à Paris Créteil.

Ces années de formation sont celles au cours desquelles je me suis forgée une conscience politique. Mon père y a fortement contribué. A l’époque, ma famille disait de moi que j’étais une révoltée. L’injustice m’insupportait et m’insupporte toujours…

J’ai commencé à militer et j’ai participé à toutes les luttes lycéennes et étudiantes des années 1970, tant en faveur de la libération du Vietnam – mon père, né à Saïgon, était farouchement anticolonialiste – que des luttes pour les droits des femmes, dans le sillage de Gisèle Halimi, notamment.

 

Une carrière au service des sénartais

sénartA la sortie de mes études et cherchant mon premier emploi, j’ai commencé à travailler au sein de Melun Sénart Animation, l’association satellite de l’Établissement public d’aménagement, qui s’occupait de l’accueil des nouveaux habitants sénartais.

Cette expérience a été déterminante pour la suite de ma carrière professionnelle.

J’ai ensuite été recrutée au Syndicat communautaire d’aménagement (SCA) de Sénart-Villeneuve pour diriger les centres sociaux de Combs-la-Ville puis de Moissy-Cramayel qui venaient d’être construits.

J’ai aimé monter des projets pour les familles et travailler au contact des plus jeunes. Les relations humaines ont toujours été pour moi un facteur d’épanouissement personnel important.

Ma carrière a ensuite évolué au sein du Syndicat d’agglomération nouvelle (SAN) de Sénart Ville Nouvelle, dont j’ai été successivement directrice de cabinet, responsable de l’administration générale et, pendant plus de vingt ans, directrice générale.

 

Mon engagement pour l’Afrique

2367892_ScreenC’est à ce titre, et avec le soutien de la fédération Cités Unies France, que j’ai développé , dès 1986, avec des élus et des habitants de Sénart la politique de coopération décentralisée qui unit les communes de l’agglomération nouvelle avec huit communes mauritaniennes des régions du Brakna et du Trarza.

Depuis 30 ans, je m’investis avec passion dans cette aventure humaine et culturelle, qui nous renvoie aux questions fondamentales qui traversent notre propre société, comme celles de l’immigration, des solidarités et du développement durable.

Justice, Progrès et Liberté

Profondément éprise de justice et ancrée à l’extrême gauche à l’adolescence, j’ai rejoint en 1981 le Parti socialiste, formation au sein de laquelle je reconnaissais mes propres valeurs de justice, de progrès et de liberté.

Cultures en fêtesC’est avec ce même état d’esprit que j’ai assumé au quotidien mes responsabilités de première adjointe au maire de Moissy-Cramayel, chargée de l’éducation et de la sécurité. Ces deux délégations m’ont permis d’être au contact des familles et de leurs préoccupations premières.

Répondre aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs doit constituer un défi de tous les instants et je m’attache à intégrer cette notion dans tous les projets que je défends.

 Mon Mandat de Maire

avec les parents d'élèvesÉlue maire de Moissy aux dernières municipales, j’espère satisfaire les aspirations de mes concitoyens conformément au programme avec lequel, mon équipe et moi-même, nous sommes fait élire.

Comptez sur moi pour donner le meilleur de moi-même, et que ce projet ambitieux et réaliste pour Moissy, bâti autour d’échanges et de discussions avec les Moisséens, voit le jour à l’horizon des prochaines années.

Line MAGNE

Publicités