Sus aux mauvaises herbes en mode écolo !

Avec le printemps, dandelion-99394_640nous constatons le retour en force des mauvaises herbes : pour avoir passé trois heures à désherber manuellement ma cour ce samedi, j’en témoigne…

Oui, manuellement, car je ne veux plus de désherbant chimique dans mon jardin ! Les effets nocifs de ces produits  toxiques ne sont plus à démontrer et d’ailleurs leur suppression est légalement programmée à court terme. Ceci n’est pas sans poser problème aux services de la ville auxquels on demande à la fois de nous offrir une commune propre (et donc désherbée ) tout en respectant les nouvelles normes de protection de l’environnement. Plus de désherbant donc sur les sols stabilisés, les trottoirs, les caniveaux… et ce dès 2017 ! D’ici là, nous nous engageons progressivement vers cet objectif : chardons et autres herbacées sont brûlés… dès qu’ils atteignent une bonne taille, sinon cela ne sert pas à grand’ chose… Bref nos habitudes et nos comportements sont bousculés, notre « tolérance » au changement est sollicitée et de telles mutations ne sont jamais simples à mettre en place. Mais nous n’avons pas le choix, il en va de notre santé et surtout de celle de nos enfants et petits enfants.

Alors courage, et pour éviter le mal de dos, ne faites pas comme moi, prenez votre temps !

Très bonne semaine

Publicités

L’accès à Sciences – Po, mirage ou réalité ?

Il est des noms qui font rêver… celui de l’école des Logo_Sciences_Po.svgSciences Politiques apparaît toujours comme un « must » en France. 

Or, le recrutement des élèves intéressés par cette filière est issu des familles qui peuvent soutenir et accompagner leurs adolescents dans une scolarité ambitieuse. C’est pourquoi il y a quelques années le lycée de la Mare Carrée a décidé de relever le défi de rendre accessible cette prestigieuse école aux meilleurs de ses élèves en les soutenant tout particulièrement. Ainsi, sur la base du volontariat, c’est tout au long de l’année que des enseignants et des membres de l’administration « coachent » des candidats de leur établissement à l’entrée à Science Po. Et ça marche ! J’en témoigne, moi qui suis depuis le début de l’aventure un des membres du jury faisant passer l’oral d’admissibilité à ces jeunes qui sont entre 4 et 6 chaque année à se risquer à ce défi. Ce sera donc mercredi de cette semaine que j’aurai l’honneur de les auditionner avec les autres membres du jury et d’ici là… il faut moi aussi que je potasse les sujets (de haut vol !) qui seront présentés. Vraiment, chapeau bas à ces jeunes, qui, en plus de leurs cours, préparent cette épreuve difficile : quel qu’en soit le résultat, leur volonté les emmènera loin, j’en suis convaincue .

Bonne semaine à toutes et à tous, et particulièrement à eux !

Des animaux dans la ville …

divers 867Bonjour chèvres, moutons et brebis ! Vous devriez découvrir dans quelques semaines ces charmants et pacifiques animaux dans notre ville… Mais pourquoi donc !? Eh bien cette décision s’inscrit dans le cadre d’une réflexion écologique assumée : plutôt que de faire intervenir des tondeuses à gazon (par nature polluantes) pour tondre l’herbe, nous pensons que des herbivores peuvent s’acquitter honorablement de cette tâche. Ainsi la biodiversité sera encouragée (retour des insectes, de certaines fleurs, …) et aussi (j’allais dire surtout !) quel bonheur pour nos enfants (et même pour les plus grands) d’observer des animaux qui ont progressivement disparu de notre environnement quotidien. Souvenirs, souvenirs… pour certains !

Trois sites sont identifiés et vous saurez tout sur le sujet prochainement dans votre mensuel municipal distribué à partir du 15 avril . Enfin – soyez rassurés – en terme de budget cela ne coûte pas beaucoup plus cher que l’entretien motorisé et nos employés municipaux pourront ainsi mieux entretenir d’autres sites…

Rendez-vous bientôt dans nos pâtures et en attendant révisez vos connaissances sur les herbivores !

Moissy accueille trois jeunes réfugiés syriens

En septembre dernier, sur ma proposition, mon équipe et moi-même nous étions prononcés favorablement pour participer, à l’unisson de nombreuses communes de France, à l’accueil de réfugiés provenant des pays du Proche et du Moyen Orient en guerre.

Quelques mois plus tard, le sous-préfet à la Ville en chargeaccess-933158_1280 de ce dossier dans notre département m’a contactée pour me demander si notre commune était toujours prête à honorer cet engagement. J’ai bien sûr répondu par l’affirmative, la position humanitaire du conseil municipal restant toujours valable eu égard aux désastres engendrés par ces conflits.

Un logement municipal non utilisé à ce jour a donc été mis à disposition de trois jeunes syriens : un jeune majeur, son frère et un cousin. La commune prendra en charge l’accompagnement social dont ils auront besoin jusqu’à ce qu’ils s’autonomisent. L’Etat quant à lui a réglé leur dossier d’allocations permettant un revenu de subsistance. Ce logement a été équipé par notre direction des solidarités à partir du mobilier stocké par la ville pour les situations d’urgence et grâce à la générosité d’un agent municipal qui habitait précédemment à côté : qu’ils en soient remerciés.

Ces trois jeunes sont arrivés aujourd’hui, en fin de matinée : nous ferons en sorte qu’ils soient bien accueillis et je compte sur de nombreuses bonnes volontés pour les accompagner et leur faciliter leur intégration dans notre pays.

Bonne semaine, évitez la grippe qui est de retour, et bon courage …

Rendre compte et échanger : venez à la réunion publique de ce 18 mars !

Engagement de campagne oblige, le conseil municipal et moi-même organisons une réunion publique ce vendredi 18 mars à la Roseraie. 20160314_0954471.jpg
Deux ans après les élections municipales il convient en effet de prendre le temps de faire un premier bilan du travail accompli en faveur de notre ville et de ses habitants. Une réunion publique, c’est un exercice un peu traditionnel, mais qui permet d’échanger collectivement et en direct sur… tous les sujets finalement qui peuvent être évoqués. C’est un complément indispensable aux visites de quartier par exemple ou aux réunions thématiques qui sont organisées par ailleurs. Nous déclinerons certainement cette  » plénière  » dans quelques quartiers par la suite, et un bilan sera établi de ces rencontres au moins dans le journal municipal qui reste un bon vecteur de l’information locale.
Que vive donc la démocratie, le débat d’idées, venez nombreux, ce sera un plaisir de vous accueillir et d’échanger sur la riche actualité de Moissy !
Bonne semaine, j’espère que vous avez pu recharger vos batteries grâce au beau soleil de ce dimanche…

ECT, Franprix des dossiers sensibles …

La période de vacances qui vient de s’achever ne m’aura guère laissé de répit. En effet il aura fallu réagir vigoureusement à au moins deux dossiers sensibles : l’un concerne les buttes situées au nord de Moissy et l’autre le magasin Franprix.

S’agissant des buttes dites « ECT », du nom de l’entreprise qui les façonne depuis maintenant de nombreuses années à Moissy et à Combs la Ville, il s’est agit de comprendre pourquoi ce chantier était prolongé de deux ans alors qu’il devait s’achever en cette fin de mois de février 2016. La dangerosité du trafic de camions sur le territoire de notre commune m’a conduit à réagir fermement. Ainsi j’ai convoqué les responsables de l’entreprise pour leur demander de trouver un autre accès pour la butte qu’ils finalisent et qui est située en fait sur le territoire de Combs la Ville, au sud de la Francilienne. J’ai bon espoir qu’une solution va être trouvée rapidement, j’y veille personnellement. Enfin j’ai rencontré le préfet de Seine et Marne dans la foulée pour faire le point avec lui sur la finition du modelage de ces buttes : en effet, ce sont les services de l’Etat qui délivrent les autorisations de stockages des déchets de chantier et la législation est particulièrement complexe et évolutive. Là encore, je serai particulièrement attentive et active pour que ces différents chantiers soient achevés le plus rapidement possible et conformément aux souhaits de la commune.

franprix façade

Autre dossier sensible : le devenir du magasin Franprix. C’est la fermeture de celui du Mée sur Seine qui a déclenché une rumeur s’agissant de celui de Moissy. Or il se trouve que j’avais demandé et obtenu une rencontre récemment avec les responsables de la chaîne Franprix pour leur demander d’améliorer leur magasin et ils m’ont rassurée sur ce point. Là encore, la vigilance est de mise …

Avec la rentrée, d’autre sujets m’attendent, mais je ne m’en plains pas, au contraire !

Bonne semaine à toutes et à tous

A l’écoute des professionnels de la santé

doctor-563428_640

A l’initiative de la municipalité, une réunion sera organisée cette semaine à l’attention de tous les professionnels de santé de Moissy, y compris les pharmaciens : l’occasion de faire le point sur la situation de l’offre médicale dans notre commune et d’identifier d’éventuelles difficultés.

Moissy n’est pas encore confrontée à la fameuse désertification médicale, mais il convient d’être vigilant. Ainsi, l’âge de la retraite approche pour certains tandis que les conditions pour accueillir de nouveaux médecins évoluent : le temps du cabinet médical isolé est révolu, le regroupement semble l’avenir, mais à quelles conditions ? Et surtout, surtout , existe-t-il des projets allant dans ce sens qui seraient portés par des praticiens ?
En effet, sans une volonté portée par les intéressés eux-mêmes, il est illusoire de s’engager dans une réalisation qui serait vouée à l’échec comme en témoignent de nombreux exemples en France.
Dans ce contexte, des pistes existent tout de même pour accompagner ou faciliter la mise en œuvre de projets : c’est ce que nous allons nous employer à identifier, ensemble, avec ceux qui le souhaitent.
Bonne santé, Bonne semaine !