Communiqué des membres de la majorité municipale

Cher-e moisséen-ne,

Vous avez été nombreux à nous faire part de votre étonnement suite à la réception de la lettre ouverte de M. Nicolas Couteau.

Outre le mépris à notre égard et pour le travail accompli, cette missive misogyne et calomnieuse ne reflète qu’une réalité déformée et par le présent communiqué, nous tenions à rétablir les faits, point par point.

1/ Le comité exécutif

Concernant le comité exécutif, comme pour un bureau municipal, celui-ci est composé de la Maire et des Maires-adjoints. En fonction des sujets abordés, les conseillers municipaux délégués y sont également conviés.

Le comité exécutif prend des décisions liées au fonctionnement de la ville et veille à la préparation des dossiers qui seront ensuite soumis aux commissions puis au conseil municipal.

Le comité exécutif se réunit environ 1 fois par mois. En tant que maire-adjoint, Nicolas Couteau y siégeait. Lorsqu‘il pouvait se rendre disponible… (son taux de participation étant de 60%).

2/ Les délégations

S’agissant des délégations à tous les élus de la majorité, alors que nous étions en campagne pour les municipales de mars 2014, nous avions tous ensemble considéré qu’il était important que chacun-e puisse être titulaire d’une délégation.

Dans la même logique, nous avons également décidé en début de mandat que chaque élu-e devait bénéficier d’une indemnité lui permettant d’assumer, si besoin, des frais de garde d’enfant ou de représentation.

Dès lors, il apparaissait normal que tous les membres du conseil municipal, y compris ceux de l’opposition, bénéficient d’indemnités de fonction. Et cela a été possible, non pas en augmentant l’enveloppe budgétaire dévolue aux indemnités mais en ponctionnant sur les indemnités versées à la Maire et aux adjoints.

3/ Fabrice Ajavon et Marilyn Humphrey, pris en otage malgré eux

D’après M. Nicolas Couteau, Fabrice Ajavon aurait été écarté et Marilyn Humphrey aurait jeté l’éponge.

S’agissant de Fabrice Ajavon, absent depuis janvier 2017, nous avons été contraints en mars 2018, après plusieurs mois sans nouvelles de sa part, de nous réorganiser.

Quant à Marilyn Humphrey, pour des raisons de santé, elle a dû se résoudre, en septembre 2016, à se démettre de ses fonctions de maire-adjointe et rester conseillère municipale sans délégation. Elle siège d’ailleurs chaque fois qu’elle le peut aux séances du conseil municipal.

4/ Le budget 2019 : l’objet du désaccord

Pour rappel, au titre de son mandat de maire-adjoint chargé de l’urbanisme et de l’aménagement, M. Nicolas Couteau présidait la commission aménagement qui traite de tous les sujets liés, entre autres, aux travaux de la commune.

Sa position privilégiée lui permettait donc de faire part de ses remarques, interrogations et autres objections.

Son désaccord porterait sur l’achat d’un bus pour l’espace Arc-en-ciel et la création d’une aire de jeux dans le quartier des Grès.

Pour l’un, il s’agit de concrétiser le contenu du projet social de l’espace Arc-en-ciel, validé par la CAF et que M. Nicolas Couteau a voté en janvier 2018.

Pour l’autre, le quartier des Grès est le seul quartier de Moissy qui ne dispose pas d’aire de jeux pour les plus petits. Cette demande portée par les habitants, rencontrés en porte-à-porte ou lors des visites de terrain nous a semblé légitime au regard du nombre important de familles qui résident dans ce quartier. L’ouverture d’une classe supplémentaire à l’école élémentaire des Grès prouve par ailleurs le rajeunissement de ce quartier.

Toutes ces décisions ont été prises collégialement par la majorité municipale et à aucun moment M. Nicolas Couteau ne s’en est ému. Pour preuve, il a voté depuis le début du mandat toutes les délibérations du conseil municipal jusqu’à son récent revirement lors du vote du budget 2019.

Mais alors, pourquoi maintenant ?

Les élections municipales n’auront lieu qu’en mars 2020 mais force est de constater que cette échéance suscite déjà des convoitises. Nous n’avons pas l’intention de nous prêter au jeu de la médisance et de la manipulation.

La manœuvre de M. Nicolas Couteau n’a qu’un but : tenter de nous déstabiliser alors que nous sommes uni-e-s, autour de Line Magne, pour continuer à travailler dans l’intérêt des moisséen-ne-s et faire que les projets de Moissy avancent.

Vous pouvez compter sur notre enthousiasme et notre dévouement.

Les élu-e-s de la majorité municipale

1 commentaire

  1. Alors que la violence redouble en France Que des élus sont Victimes d’agressions verbales , physiques Ou écrites Ce tract d’un de vos anciens adjoints est simplement honteux .. S’en prendre à un élu de la république de cette façon c’est franchir une ligne rouge et piétiner la démocratie
    A travers ses lignes je dénonce l’intolerable que certains véhicules sur les réseaux sociaux . Quel exemple pour nos enfants . Vos adversaires politiques pour les municipales devraient dénoncer ce papier . Mais à ne pas le faire ils se rendent complices de tels agissements

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s